Portrait du trésorier d’entreprise en 2011

Publié le 21 novembre 2011 par Thomas.

Chef de secteurSon métier consiste à gérer les flux financiers de son entreprise, évaluer les risques liés aux taux de change, et produire des études. Il doit également veiller à l’équilibre des comptes de sa société, minimiser les frais financiers et optimiser les placements. Aujourd’hui, quel est le profil-type du trésorier d’entreprise ? L’AFTE (Association Française des Trésoriers d’Entreprise) et Robert Half International France ont mené une enquête à ce propos, en questionnant ses membres et trésoriers référencés. En ressortent quelques chiffres intéressants qui nous décrivent le métier de trésorier d’entreprise en 2011.

Profil-type

  • Les trois quarts des trésoriers sont des hommes, âgés en moyenne de 42 ans.
  • Plus de 80% d’entre-eux maîtrisent l’anglais. Connaître une troisième langue est un plus.
  • Il a des fonctions importantes au sein de son groupe, plus de 60% participent à une instance de gouvernance.
  • Le trésorier est expérimenté: une majorité a travaillé pendant au moins 10 ans dans son métier.

Lieu d’exercice

  • Dans 60% des cas, les entreprises des trésoriers réalisent plus d’un milliard d’euros de chiffre d’affaires, et deux tiers d’entre-elles sont situées dans la région parisienne.
  • 39% des trésoriers travaillent pour une holding, 30% pour une entreprise indépendante, contre 26% pour une filiale.
  • Le secteur de l’industrie est le plus représenté, au sein duquel le trésorier exerce dans 44% des cas.

Localisation des entreprises Statut des entreprisesSecteur des entreprises

Fonctions

Les tâches principales du trésorier sont les suivantes:

  • Gestion des flux financiers de l’entreprise
  • Négociations avec les différentes banques et organismes financiers
  • Reporting et études
  • Gestion des financements
  • Gestion des risques de change (évaluation, comptabilisation)

Salaire

La rémunération globale du trésorier se situe aux alentours de 83 000 € bruts par an. En général, celle-ci est constituée d’un fixe et d’une part variable croissante, supérieure à 10%. Il dispose également d’avantages en nature dans la plupart des cas. Près de 30% d’entre-eux perçoivent plus de 100 000 € bruts par an, soit une augmentation de 48% en cinq ans. Cette progression des salaires est plus marquée dans les grand groupes. La rémunération moyenne des femmes est de 16,7% inférieure à celle des hommes.

Evolutions de carrière

  • Les avis des trésoriers sur l’évolution de leur carrière sont disparates: si 38% d’entre-eux souhaitent poursuivre dans la trésorerie, 30% ne le souhaitent pas, et 32% sont indécis.
  • Les trésoriers expérimentés aspirent à rejoindre la communication financière ou les relations investisseurs en général.
  • Les changements du métier dépendront de l’évolution des systèmes d’informations et des contraintes réglementaires (accords de Bâle III publiés fin 2010 etc.).

Pour aller plus loin: découvrez l’intégralité de l’enquête en PDF.
Retrouvez notre fiche-métier et les formations pour devenir trésorier d’entreprise.
Via Mode(s) d’emploi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>