Le métier de responsable d’unité commerciale

Publié le 13 août 2013 par Thomas.

carte-bancaireEn dépit de la crise, le secteur bancaire reste l’un des principaux vecteurs d’emploi dans l’hexagone. De nombreux départs en retraite sont à prévoir dans les années à venir, ouvrant la porte à une vague de recrutements, principalement des profils commerciaux. Maillon important de l’organigramme de la banque, le responsable d’unités commerciales est le gérant d’une entité ou agence bancaire de proximité (banque de détail). A ce titre, il a plusieurs responsabilités :

  • Management : Il coache une équipe de chargés de clientèle particuliers ou de chargés de clientèle professionnelle, les accompagne dans leur orientation de carrière (formation, primes…) et gère leur planning.
  • Gestion commerciale : il prend en charge les clients importants ou les litiges éventuels, et met en place l’orientation commerciale et les actions de développement de son unité (marketing, publicité…).
  • Gestion du compte d’exploitation : il est l’ambassadeur de la banque auprès des institutions et des acteurs économiques du secteur, et maîtrise tous les aspects de la gestion d’un centre de profit (comptabilité, ressources humaines…), en particulier les mesures de sécurité liées à son activité (risques de braquage, transports de fond…). Il veille bien entendu à la rentabilité financière de son agence/entité. Il peut officier au sein d’une agence généraliste, ou dédiée à une clientèle spécifique.

Formations

La fonction est souvent accessible par promotion et formation internes, après plusieurs années d’expérience dans différentes agences sur des postes différents. Les profils sont donc très variés, mais les plus appréciés par recrutement direct sont ceux titulaires d’un Bac +5 en commerce et gestion, ou d’un Master en économie, droit, finance ou banque.

Evolution de carrière

Après plusieurs années d’expérience, le responsable d’unité commerciale peut prendre la responsabilité d’un secteur constitué de plusieurs agences au niveau local. Cette responsabilité peut s’étendre au niveau régional, voire nationale, à condition d’être mobile !

Qualités nécessaires

Comme tout manager qui se respecte, le responsable d’unité commerciale doit être charismatique et fédérateur, mais également diplomate et fin négociateur dans ses relations avec son personnel, mais également avec les clients. C’est souvent vers lui que remontent les situations difficiles ou conflictuelles (recouvrements, litiges…) ! Au-delà de ses qualités humaines, il doit veiller à l’équilibre financier de son affaire, par ses compétences commerciales et son tempérament de prospecteur et de conquérant, sans jamais oublier de rester prudent dans ses ambitions. Faire preuve à la fois d’audace et de sagesse, voilà un équilibre délicat qu’il se doit de trouver… car il doit rendre des comptes à sa hiérarchie et suivre sa ligne directrice. Une grande maturité est donc nécessaire pour occuper ce poste, généralement attribué à des collaborateurs expérimentés.

Les + et les – de la fonction

Les +

Un métier passionnant, liant à la fois l’humain, le commercial, et la gestion financière. Et les débouchés sont là : les banques sont amenées à affirmer un peu plus leur présence au niveau local

Les -

Un grand investissement personnel est demandé, son travail se poursuit bien après les heures de fermeture de l’agence ! Une place qui se mérite : il faut acquérir plusieurs années d’expérience pour pouvoir y prétendre.

Le salaire

Il peut atteindre de 2000 à 4000 euros bruts mensuels, voire plus, selon le profil.

Pour en savoir plus

 Crédits photo : carte bancaire par Shutterstock.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>